Une bible ouverte ...

Publié le par Eric George

Une bible ouverte sur la table de Sainte Cène, entre les mains d'un participant à un partage biblique, sur le bureau encombré du pasteur, quoi de plus normal ? Mais sur une table de salon, troublant un peu l'ordre d'une pièce ? Une bible ouverte trônant là comme une invitation, j'ai presque envie d'écrire comme une provocation.

C’est une jolie idée qu’a eu notre sœur. Déposer chez soi une bible ouverte, c’est refuser que la bible soit un ornement de bibliothèque, c’est laisser quelques versets se frayer un peu de place au milieu de nos temps perdus, c’est surtout se pousser à la lire et relire un peu plus souvent.

Alors si chacun suivait cet exemple, cette idée? Et si chacun déposait, sur une table de salle à manger, sur une table basse, bien en évidence, une Bible ouverte? Invitation à la lecture et pourquoi pas au partage, provocation à la réflexion ou à la méditation.

Mais à quelle page ouvrir cette bible? Pour celles et ceux qui suivent une liste de lecture, la réponse est évidente , mais ce pourrait être le texte qui a été médité le dimanche précédent, ou lors d’un partage biblique. Ce pourrait être un texte revenu à notre mémoire qu’on va lire comme on retrouve un vieil ami, partagé entre le plaisir du terrain connu et celui de la découverte, notre mémoire ayant modifié tel ou tel trait. Ce pourrait être enfin, pourquoi pas ? n'importe quelle page ouverte au hasard...

L’avantage de cette bible de salle à manger, c’est qu’elle peut être feuilletée, survolée, lue et ainsi laisser échapper, telle une pierre roulée, une parole de vie, une parole vivante…

Eric GEORGE

Publié dans Editoriaux

Commenter cet article