R comme:

Publié le par Eric George


R-copie-1.jpg

Rachel et Rama

Voici ce que le SEIGNEUR dit : « Dans Rama, on entend une plainte, des pleurs amers. C’est Rachel qui pleure sur ses enfants. Elle ne veut pas être consolée, parce qu’ils ne sont plus. » Mais voici ce que le SEIGNEUR lui dit : « Ne gémis plus, arrête de pleurer ! Moi, le SEIGNEUR, je le déclare : je récompenserai tes efforts. Tes enfants reviendront du pays ennemi. » Le SEIGNEUR déclare : « Il y a de l’espoir pour ton avenir. Tes enfants reviendront sur leur territoire.

Jérémie XXXI, 15-17

Avec cette prophétie de Jérémie que Matthieu évoque dans son récit de la naissance de Jésus, Noël s’inscrit au cœur de notre monde, avec ces horreurs, ces injustices et ces deuils. Ce n’est pas une trêve, un instant de repos avant que ne recommence le fracas des armes. C’est une espérance nouvelle qui naît au coeur même des souffrances de notre monde, une espérance qu’aucune force ne pourra étouffer.

 


Recensement :

 À cette époque, l’empereur Auguste donne l’ordre de compter les habitants de tous les pays.

Luc II, 1.

Les puissants recensent leur population pour mesurer leur force. En fait, peu leur importe leur sort de chacun, ce qui compte c’est le nombre. L’enfant qui naît pendant le recensement de César Auguste, lui, sera un roi d’un tout autre genre : un roi pour qui chacun est important, pour qui chacun compte.

 

Réveillon

Est–ce que les invités à un mariage peuvent jeûner quand le marié est avec eux ? Pendant tout le temps où le marié est avec eux, les invités mangent et boivent

Marc II, 19

Une table bien garnie, foie gras et bûche : le festin est une marque universelle de joie. A tel point que c’est souvent comme un festin que Jésus présente le Royaume de Dieu. Mais si nos festins sont un lieu légitime de joie et de retrouvailles, qu’ils ne nous fassent pas oublier ceux qui sont sur la paille. Que notre joie nous donne la force dont nous avons besoin pour nous tourner vers nos frères et nos sœurs dans la détresse.

 

Roi 

Pilate rentra dans le prétoire, appela Jésus et lui dit : Es–tu le roi des Juifs, toi ? Jésus répondit : Est–ce de toi–même que tu dis cela, ou bien est–ce d’autres qui te l’ont dit de moi ? Pilate répondit : Suis–je donc juif, moi ? C’est ta nation et les grands prêtres qui t’ont livré à moi ! Qu’as–tu fait ? Jésus répondit : Ma royauté n’est pas de ce monde. Si ma royauté était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs ; en fait ma royauté n’est pas d’ici. Pilate lui dit : Toi, tu es donc roi ? Jésus répondit : C’est toi qui dis que je suis roi. Moi, si je suis né et si je suis venu dans le monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité entend ma voix.

Jean XVIII, 33-37

Quel roi est assez grand pour naître sur la paille ? Quel roi est assez grand pour se tenir au côté du plus petit, du plus méprisable ? Quel roi est assez grand pour aimer du même amour ceux qui le suivent et ceux qui le rejettent ? Quel roi est assez grand pour donner sa vie pour ses sujets ?

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article