O comme:

Publié le par Eric George



 

Ombre

L’ange lui répondit : L’Esprit saint viendra sur toi, et la puissance du Très–Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’enfant qui naîtra sera saint ; il sera appelé Fils de Dieu.

Luc I, 35

La conception de Jésus n’a rien à voir avec la façon dont les dieux grecs procréaient avec les mortelles, il ne faut pas s’imaginer le Saint Esprit recouvrant Marie comme la pluie d’or de Danaë ou le cygne de Leda. En fait l’image de l’ombre renvoie à la nuée, qui pendant l’Exode, recouvre la Tente de la rencontre pour indiquer que Dieu y est. Ce n'est pas une fécondation qui nous est racontée mais une présence.


Or :

Les sages entrent dans la maison, et ils voient l’enfant avec Marie, sa mère. Ils se mettent à genoux et adorent l’enfant. Ensuite, ils ouvrent leurs bagages et ils lui offrent des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Matthieu II, 11

L’or, la myrrhe et l’encens : on peut voir bien des symboles dans ces présents que les mages offrent à l’enfant. Mais avant tout,  ce sont des cadeaux royaux offerts à un bébé dans une maison qui n’a rien d’un palais. A travers les mages, le monde entier est appelé à reconnaître la Seigneurie de Jésus Christ, aussi éloigné soit-il de nos critères de puissance.

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article