K comme:

Publié le par Eric George



Parce qu’il n’y a ni képi ni kangourou de Noël, nous sommes un peu obligés de faire appel à de gros mots de la théologie

 

Kenose 

Lui qui est de condition divine n’a pas considéré comme une proie à saisir d’être l’égal de Dieu. Mais il s’est dépouillé, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes, et, reconnu à son aspect comme un homme, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, à la mort sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé et lui a conféré le Nom qui est au–dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que le Seigneur, c’est Jésus Christ, à la gloire de Dieu le Père.

Lettre aux philippiens II, 11

C’est l’abaissement total de Dieu, bien sûr c’est la mort de Jésus sur la croix qui en est la plus forte expression mais en nous racontant la naissance de Jésus, Matthieu et Luc soulignent déjà fortement cet abaissement.

Pour aller plus loin

 

 

Kerygme

Frères et soeurs chrétiens, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée. Vous l’avez reçue, et aujourd’hui encore, vous êtes attachés à elle. Cette Bonne Nouvelle vous sauve, si vous la gardez comme je vous l’ai annoncée, sinon, votre foi ne sert à rien. Je vous ai donné avant toutes choses l’enseignement que j’ai reçu moi–même : le Christ est mort pour nos péchés, comme les Livres Saints l’avaient annoncé. On l’a mis au tombeau, et le troisième jour, Dieu l’a réveillé de la mort, comme les Livres Saints l’avaient annoncé. Il s’est montré à Pierre puis aux douze apôtres. Ensuite, il s’est montré à plus de 500 frères et soeurs à la fois. Presque tous sont encore vivants, quelques–uns sont morts. Ensuite, il s’est montré à Jacques, puis à tous les apôtres. Finalement, après les autres, il s’est montré à moi aussi, à moi qui le méritais le moins. Oui, je suis le plus petit des apôtres. Je ne mérite même pas de porter le nom d’apôtre, parce que j’ai fait souffrir l’Église de Dieu. Mais grâce à l’amour de Dieu, je suis devenu l’homme que je suis, et cet amour a donné de bons résultats en moi. J’ai travaillé plus que tous les apôtres. En réalité, ce n’est pas moi qui ai travaillé, c’est l’amour de Dieu qui agit en moi. En tout cas, que cela vienne de moi ou d’eux, voilà la Bonne Nouvelle que nous annonçons et voilà ce que vous avez cru.

Première lettre aux Corinthiens XV,1 à 11

Le kerygme c'est la proclamation de la foi des premiers chrétiens. Très vite, les Eglises ont préféré des confessions de foi et des catéchismes plus détaillés, afin de chasser les hérésies. Mais la propagation de la Bonne Nouvelle est passée par une annonce simple qui engage le témoin et laisse l'auditeur libre de la faire sienne. En ce temps de Noël, que proclamerai-je ? Jésus est Dieu avec nous. Il est sauveur. Il est vivant.

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article