Images de Noël (2) Les barreaux brisés

Publié le

 

campin.jpg
La Nativité. Robert Campin
Annonçant le réalisme de la renaissance flamande, le maître de Flémalle situe sa Nativité dans une étable délabrée. Est-ce voulu ou non ? Mais ce délabrement se traduit par des barreaux brisés, barreaux brisés qui s'ouvrent sur un boeuf... Or l'enfant couché à même le sol est bien celui qui vient annoncer aux captifs la libération (Luc IV, 18), celui qui promet à chacun le joug facile, (Matthieu XI, 30). 
Et nous ? Offrirons nous un Noël enfermé dans la richesse de nos traditions et de nos fêtes ? Ou bien, dans la pauvreté de nos Eglises, dans la modestie de notre foi, annoncerons-nous la libération aux captifs de la faim et du froid, aux prisonniers de l'angoisse et du mal-être ? Quelles libérations annoncerons-nous au milieu de cette course à la richesse qu'est le stress des fêtes de fin d'année ?

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article