G comme:

Publié le par Eric George



Gabriel

Je suis Gabriel, celui qui se tient devant Dieu ; j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette bonne nouvelle.

Luc I, 19

Gabriel est le nom de l’ange qui apparaît à Marie. Son nom relie le récit de l’annonciation aux visions de Daniel. En effet, Gabriel est chargé d’expliquer à Daniel le sens de ces visions : les royaumes qui se dressent contre Dieu, qui profanent son temple, se succèderont mais tous seront brisés les uns après les autres. (Daniel 8, 17 à 25) Dans le Nouveau Testament, comme dans le Premier, Gabriel est un messager d’espoir pour l’humanité.

 

 

Grâce

Lorsque nous étions encore sans force, le Christ, en son temps, est mort pour des impies. A peine mourrait–on pour un juste ; peut–être quelqu’un aurait–il le courage de mourir pour un homme bon.  Or voici comment Dieu, lui, met en évidence son amour pour nous : le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs. A bien plus forte raison, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons–nous donc sauvés de la colère par son entremise ! Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu au moyen de la mort de son Fils, à bien plus forte raison, une fois réconciliés, serons–nous sauvés par sa vie.

Lettre aux romains V, 7 à 10

Imaginez un cadeau de Noël qui change tout. Un cadeau que vous n’aviez pas demandé. Un cadeau que vous n’aviez pas osé espérer. Un cadeau que vous ne pouviez même pas imaginer. Un cadeau qui n’ira pas dormir dans votre armoire parce qu’il transforme toute votre vie. C’est à ce cadeau-là qu’il faudrait penser si l’on veut envisager le don de Dieu comme un cadeau de Noël, si l’on veut comparer la grâce de Dieu qui vient illuminer une vie aux paquets que l’on trouve sous le sapin. Attention ! C’est un cadeau qui ne laisse pas indemne…

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article