E comme:

Publié le par Eric George




Elizabeth

En ces jours–là, Marie partit en hâte vers la région montagneuse et se rendit dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son ventre. Elisabeth fut remplie d’Esprit saint et cria : Bénie sois–tu entre les femmes, et béni soit le fruit de ton ventre ! Comment m’est–il accordé que la mère de mon Seigneur vienne me voir ? Car dès que ta salutation a retenti à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse dans mon ventre. Heureuse celle qui a cru, car ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s’accomplira !

Luc I, 39-45

D’après Luc la mère de Jean Baptiste est une parente de Marie. Elizabeth a un fils alors qu’elle est âgée et stérile (comme Sarah). Elle représente ainsi la première Alliance, l’Ancien testament. Marie a un fils alors qu’elle est jeune et vierge. Elle représente ainsi une Alliance nouvelle. L’évangéliste Luc annonce à travers ces deux femmes, la différence qu’il y a entre leurs deux fils.

 

Emmanuel

La jeune femme sera enceinte et elle mettra au monde un fils. Elle l’appellera Emmanuel, c’est–à–dire Dieu–avec–nous.

Esaïe VII, 14

L’autre nom de Jésus signifie Dieu avec nous. Avec Jésus, c’est là toute l’annonce de Noël

 

Etoile

Alors, des sages viennent de l’est et arrivent à Jérusalem. Ils demandent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile se lever à l’est, et nous sommes venus l’adorer. »

Matthieu II, 1-2

Elle brille au dessus de Bethléem pour conduire les mages. Inutile d’aller rechercher dans les archives astronomiques ce qu’était cette étoile, elle représente la lumière de Dieu qui brille dans les ténèbres, qui conduit les nations, une lumière que nul ne peut saisir mais qui est donnée à tous. Elle a été le signe dont les mages avaient besoin. Et nous, savons-nous voir les signes ?

Publié dans Abécédaire de Noël

Commenter cet article